Un vrai polar à l'anglaise, écrit par l'une de ces "reines du crime" qui ont pris dignement la succession d'Agatha Christie!

419KRT8DP0L


Tous les éléments sont là, pour combler les amateurs du genre : une petite ville noyée de brouillard, blottie autour de sa cathédrale,  une "colline" isolée, prisée des promeneurs et joggeurs :  Voici Lafferton, qui vous plonge dans l'ambiance paisible des épisodes de l'inspecteur Barnaby, cottages et pub, jardins fleuris...

Jusqu'au jour où Angela, quinquagénaire célibataire, employée dans une maison de retraite, disparaît au cours de son "footing" matinal sur la colline.  Puis, c'est le tour d'une jeune fille obèse et mal dans sa peau, Debbie,  et d'une gentille vieille dame, veuve, Iris.

L'enquête est confiée au chef de la police locale,  Simon Serrailler, séduisant et mystérieux  (que cache ce beau ténébreux?  allez-vous vous demander aussitôt!)  assisté d'une jeune inspectrice nouvellement débarquée de Londres, qui va immédiatement tomber follement amoureuse de son fascinant patron.

Un assassin se cache parmi la population tranquille de Lafferton, tout un petit monde varié et coloré auquel on s'attache : Cat, le jeune doctoresse dévouée,  Karin, sa patiente et amie atteinte d'un cancer, Meriel, la mère du beau Simon, qui mène à la baguette la chorale de la cathédrale, et quelques adeptes plus ou moins loufoques de médecines parallèles et d'occultisme, dont un village voisin s'est fait la spécialité.

C'est un gros roman, presque 500 pages, très dense et bien construit. J'avais deviné l'identité de l'assassin  (dont quelques extraits du journal intime se mêlent au récit)  au 2/3 du livre!  Je m'attendais (avec un peu de deception) à une fin classique, convenue et romantique, mais surprise !  Dans les dernières pages, un événement crée un gros rebondissement et mène à un dénouement inattendu ! 

Susan Hill est l'auteur d'une trilogie mettant en scène l'inspecteur Serrailler.  Le second volume "Où rodent les hommes" est déjà traduit.