9782253172413_GIl y a des similitudes entres les différents inspecteurs qui sévissent dans les polars anglo-saxons!
Banks, dont une critique du Point affirmait : "Entre Le Maigret de Simenon, le Bosch de Connelly, le Rebus de Rankin, il faut désormais placer le formidablement attachant inspecteur Banks" ressemble à certains de ses confrères : Fragilisé par un divorce récent, il tente de reconstruire sa vie, n'échappe pas aux crises de cafard et à l'overdose de whisky certains soirs, entame maladroitement une liaison avec sa subordonnée le major Cabbot. Et surtout il craint de perdre le contact avec son fils Brian qui s'obstine à devenir chanteur de rock, alors que ses parents le voyaient architecte.

L'enquête qui lui tombe sur le dos surgit d'un passé lointain : Un lac asséché au cours d'un été torride révèle les ruines d'un village englouti lors de la création d'un barrage juste après la Seconde Guerre mondiale. Un gamin s'amuse dans ce village fantôme, et y fait une découverte dans la vase : le squelette d'une main humaine.



L'équipe de Banks identifie la victime du meurtre commis vers le milieu des années 40, une femme nommée Gloria Shackelton, et tente de reconstituer son parcours auprès des survivants de l'époque.

En parallèle, on suit le récit d'une habitante de ce village du Yorkshire, qui ressuscite le quotidien en période de guerre : restrictions, couvre-feu, et pour les jeunes filles, l'excitation des bals donnés par les GI's basés à proximité! Quel rôle a joué Gwen, l'auteur du journal, dans ce drame oublié? Quels liens l'unissaient à la victime? Qu'est-elle devenue?

Les deux récits alternent, jusqu'au dénouement.

C'est ma première rencontre avec l'inspecteur Banks de Peter Robinson dont de nombreux titres ont été traduits. Ses déboires intimes le rendent attachant,  tout comme le major Cabbot, elle-aussi malmenée par la vie. Ces deux-là, visiblement, ne sont pas prêts à faire le grand saut d'une nouvelle histoire d'amour.

L'intrigue policière, dont l'originalité tient à la résurgence d'un passé enfoui, est plutôt sans surprise, mais c'est un bon moment de lecture, pour amateurs du genre!